Le goûter de la semaine du goût

Les classes Asie, Amérique, Océanie et Europe ont préparé un goûter à l’occasion de la semaine du goût, dans la catégorie saveurs d’automne.

Chacun des élèves a créé un ou plusieurs appétissants goûters. Par exemple il y avait des biscuits aux noix et au miel, des brochettes de fromage roulé dans de la noix, des brochettes au chocolat et aux fruits, de la tarte au potimarron-chocolat…

Ensuite nous avons échangé nos  goûters entre les classes. Nous avons aussi pu boire un petit jus de pommes que la boulangerie nous a offert.

 

Le cross 2017

Mardi nous avons fait un cross. Il y avait l’ITEP de La Forge, l’ITEP du Willerhof et une classe de l’école du village. Il y avait 3 courses. Dans la première il y avait deux groupes : un groupe de filles et un groupe de garçons. Les moins de 10 ans ont parcouru 1 kilomètre, les 11/12 ans ont parcouru 2 kilomètres les 13/14 ans ont parcouru 3 kilomètres.
Les élèves de l’ITEP qui étaient sur le podium étaient : Mélissa, Jérémy, Mathéo K., Maroine et Ophélie. Il faisait beau, le terrain était sec et le paysage magnifique.

 

Hugues Aufray

En cours de musique de la classe Asie, les élèves ont découvert plusieurs chansons de Hugues Aufrey : Adieu monsieur le professeur et Stewball le cheval blanc faisaient partie de leur préférées. Voici deux chansons apprises en classe et chantées par les élèves.

Le petit âne gris

Ecoutez cette histoire
Que l’on m’a racontée.
Du fond de ma mémoire,
Je vais vous la chanter.
Elle se passe en Provence,
Au milieu des moutons,
Dans le sud de la France, Au pays des santons. ( bis)

Quand il vint au domaine,
Y avait un beau troupeau.
Les étables étaient pleines
De brebis et d’agneaux.
Marchant toujours en tête
Aux premières lueurs,
Pour tirer sa charrette, Il mettait tout son cœur. (bis)

Au temps des transhumances,
Il s’en allait heureux,
Remontant la Durance,
Honnête et courageux
Mais un jour, de Marseille,
Des messieurs sont venus.
La ferme était bien vieille, Alors on l’a vendue. (bis)

Il resta au village.
Tout le monde l’aimait bien,
Vaillant, malgré son âge
Et malgré son chagrin.
Image d’évangile,
Vivant d’humilité,
Il se rendait utile auprés du cantonnier. (bis)

Cette vie honorable,
Un soir, s’est terminée.
Dans le fond d’une étable,
Tout seul il s’est couché.
Pauvre bête de somme,
Il a fermé les yeux.
Abandonné des hommes, Il est mort sans adieux. (bis)

Mm mm mmm mm…
Cette chanson sans gloire
Vous racontait la vie,
Vous racontait l’histoire D’un petit âne gris…

Santiano

C’est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau
Hisse et ho, Santiano
Dix-huits noeuds, quatre cents tonneaux
Je suis fier d’y être matelot

Refrain :
Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si dieu veut, toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

Je pars pour de longs mois en laissant Margot
Hisse et ho, Santiano
D’y penser, j’avais le coeur gros
En doublant les feux de Saint Malo

Refrain

On prétend que là-bas, l’argent coule à flots
Hisse et ho, Santiano
On trouve l’or au fond des ruisseaux
J’en ramènerai plusieurs lingots

Refrain

Un jour je reviendrai, chargé de cadeaux
Hisse et ho, Santiano
Au pays, j’irai voir Margot
À son doigt, je passerai l’anneau

Tiens bon le cap et tiens bon le flot
Hisse et ho, Santiano
Sur la mer qui fait le gros dos
Nous irons jusqu’à San Francisco